Bénin Burkina Faso Burundi Cameroun République Centrafricaine Congo Côte d'Ivoire Gabon Guinée Guinée-Bissau Mali Mauritanie Niger Sénégal Tchad Togo Afristat Page d'accueil
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Opérations et Programmes
Mali : le quatrième recensement général de la population et de l'habitat connaît des difficultés de financement qui devraient s'aplanir dans les mois à venir
Le financement du quatrième recensement général de la population et de l'habitat du Mali acquis à neuf mois de l'échéance s'élève à 18 % seulement du côut total. Les partenaires technques et financiers se sont engagés lors de la 6ème table ronde des bailleurs de fonds autour du financement du Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP) à aider le gouverenement du Mali à réaliser son quatrième recensement général de la population et de l'habitat en avril 2008 comme prévu en apportant un appui financier et technique.

La Loi n°98-20 du 9 mars 1998 institue en république du Mali, un recensement général de la population et de l'habitat tous les dix ans. Le quatrième recensement initialement prévu en avril 2008 puis reporté en avril 2009 vient donc en suite logique du dernier réalisé en avril 1998.

La réalisation de ce quatrième recensement général de la population et de l'habitat nécessitera une enveloppe financière de 5, 6 milliards de francs CFA. A neuf mois de la nouvelle date retenue pour le dénombrement, parmi les partenaires, seul le Fonds des Nations Unies pour établi la Population (UNFPA)  s'est engagé à contribuer au fiancement à hauteur de 617 millions de francs. Si l'on ajoute à cela la contribution du gouvernement qui s'élève à 1, 2 milliards de francs CFA, le fiancement acquis s'établit à 18 % du coût total.

Au cours de la Table ronde des bailleurs de fonds du Mali des 12 et 13 juin 2008, les partenaires techniques et financiers ont décidé d'accompagner le gouvernement de la république du Mali dans la réalisation de son quatrième recensement  général de la population et de l'habitat qui constitue un des axes majeurs du Schéma Directeur Statistique 2006-2010. A l'issue des travaux de la table ronde, les partenaires techniques et financiers ont fait part de leur volonté d'adopter  une démarche globale commune. Ils ont en outre approuvé la la mise en place d'un mécanisme de financement commun – « panier » - géré par le gouvernement à travers la Direction Nationale de la Statistique et de l'Informatique selon les procédures nationales. Ils ont enfin souhaité que le gouvernement porte sa contribution à 30% du total ainsi, le reste du financement serait reparti entre 4 ou 5 bailleurs de fonds.

15/07/2008