Bénin Burkina Faso Burundi Cameroun République Centrafricaine Congo Côte d'Ivoire Gabon Guinée Guinée-Bissau Mali Mauritanie Niger Sénégal Tchad Togo Afristat Page d'accueil
Ateliers et séminaires

Dans le cadre du projet "Du chiffre à l'information", Afristat met à disposition de chaque Institut national de la statistique un espace éditorial privatif.

L'atelier du 8 au 10 décembre à Bamako va permettre aux webmestres de comprendre les rouages de la plate-forme de services pour en devenir les administrateurs. Les services offerts par la plate-forme sont très complets : gestion de sites web, lettres électroniques et utilisation d'un robot pour la diffuser. La feuille de route de l'atelier est très chargé.

 [...]
[Catherine Meunier]


Calendrier
Publications
lettre_afristat_48_avril_2009
Trois événements portent en eux d'immenses promesses pour le développement de la statistique, en particulier dans les Etats membres d'AFRISTAT. Les responsables politiques de l'Union africaine ont adopté la Charte africaine de la statistique, instrument de pilotage du développement, exprimant ainsi leur engagement et reconnaissance de l'importance des statistiques. Ensuite, la réunion de Luanda, en février 2009, a appelé les statisticiens et les démographes à participer activement à la série des recensements de 2010. Enfin, la 40e réunion de la Commission statistique des Nations unies a présenté de nouvelles thématiques statistiques que devront prendre en charge les instituts nationaux de statistique ; sans oublier de se mettre à niveau du système de comptabilité 2008.  [...]

Recherche et Méthode
Pour rendre compte des missions qui leur sont confiées et piloter les actions dont ils ont la responsabilité, les acteurs de la sphère démographique et du système d'état civil ont besoin d'indicateurs clairement définis et officiels, qui couvrent aussi bien les fonctions de production et de gestion que les données sociodémographiques. Parmi ces indicateurs, ceux qui relèvent de la statistique doivent être communs à l'état civil et au système d'information démographique. Une telle démarche s'inscrit dans la dynamique actuelle de planification stratégique et de gestion axée sur les résultats (GAR), qui mesure les moyens mis en oeuvre et les résultats obtenus en regard des objectifs affichés. Cette manière de produire de l'information répond aux différents constats et opportunités des systèmes d'état civil africains en crise. Elle est soutenue par de nombreux partenaires internationaux, qui sont prêts à accompagner les pays dans l'amélioration des systèmes et des statistiques d'état civil (Afristat, BAD, BM, Uneca, UNFPA, Unicef…).  [...]

Opérations et Programmes
Pour une meilleure accessibilité de l'information, l'INSD du Burkina Faso se mobilise : malgré la présence de l'Etat et des partenaires extérieurs, il reste un besoin de financement d'environ 30% du plan d'action 2007-2009.  [...]


Chiffres et Indicateurs
Les niveaux des prix restent élevés dans les états. Les faits marquants du mois de mai 2009 : - Légère remontée des cours du pétrole, de l'or, de la banane, du café et du cacao par rapport au mois dernier. - Baisse des cours des autres matières premières. - Poursuite du redressement du dollar. [...]
[Freeman Amegashie]

Dossier
En 2007, la croissance économique a été estimée à 4,0% contre 5,5% en 2006. L'activité économique a été tirée principalement par les secteurs tertiaire et secondaire.

Secteur primaire : des performances en deçà des espoirs

La valeur ajoutée du secteur primaire a enregistré en 2007 une baisse de 0,4% contre +0,9% en 2006. Elle est passée de 797,6 milliards de francs CFA en 2006 à 793,6 milliards de francs CFA en 2007. Cette évolution est due au sous-secteur agriculture, notamment l'agriculture de rente dont la valeur ajoutée à chuté de 38,6% en 2007 en raison des effets conjugués de la baisse de la production consécutive à la diminution des superficies et de la réduction du prix d'achat au producteur du kilogramme de coton graine.

Secteur secondaire : une croissance soutenue tirée par un regain des industries extractractives

Comparativement à l'année 2006, le secteur secondaire a enregistré une accélération de sa croissance en 2007. En effet, la croissance du secteur est passée de 5,5% en 2006 à 8,8% en 2007. Sa valeur ajoutée est passée de 573,9 milliards de francs CFA en 2006 à 624,7 milliards de francs CFA en 2007. La hausse est imputable à l'ensemble des sous-secteurs. La hausse la plus importante a été enregistrée au niveau du sous-secteur des industries extractives qui connait ces dernières années un regain d'activités.

Secteur tertiaire : un repli de la croissance malgré une bonne dynamique du commerce

Le secteur tertiaire a connu au cours de l'année 2007 un ralentissement de sa croissance qui s'est établie à 3,5% contre 8,0% en 2006. Cette décélération est due aussi bien au secteur tertiaire marchand (3,5% contre 10,5% en 2006) que non marchand (3,6% contre 4,5% en 2006). En ce qui concerne le secteur tertiaire marchand, à l'exception du commerce dont la croissance s'est accélérée passant de 0,4% en 2006 à 1,3% en 2007, celle des autres sous-secteurs a enregistré une décélération.

Analyses
Cette opération de collecte a été réalisée à Libreville et à Port-Gentil, qui représentent, à elles seules, 50 % de la population du Gabon. Les ressources des ménages sont dominés par les revenus du travail qui sont fortement indexés sur le niveau d'étude. Les transferts constituent un important moyen pour réduire les difficultés des ménages pauvres. La solidarité familiale constitue aussi une source d'appauvrissement passive par le fait de l'accueil de nouveaux membres sans que les revenus ne varient. Les femmes et les enfants sont les groupes les plus vulnérables dans ce cas. [...]

Interview
Interview de Roland Ngampana, expert à Afristat
« Pour aider les États membres à apprécier l'évolution de l'économie nationale et à formuler de bonnes politiques économiques, Afristat les accompagne dans la création de répertoires d'entreprises. » [...]
[Abdoulaye Doucouré]